Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institut Sainte-MarcellineLycée français de LausanneInstitut Sainte-Marcelline - Ecole française de Lausanne-Valmont aefe
« Mars 2019 »
Mars
DiLuMaMeJeVeSa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Cliquer sur les dates pour découvrir les événements programmés

Prochain événements
Navigation
Rester informé

Lettre d'information

 

Flux des dépêches
Mode d'emploi

Applications mobiles

Cinquantenaire du traité de l’Elysée : rencontre des délégués lycéens d’Europe à Berlin

Récit de notre envoyée spéciale Sophie Guilleux, élève de 1°S.

Une réunion symbolique

Une centaine d’élèves délégués représentant 75 lycées français et allemands de 26 pays européens se sont retrouvés à Berlin, durant deux jours, dans le cadre des 50 ans du traité de l’Elysée.


En tant que déléguée de la classe de Première S pour l’année scolaire 2012-2013, je me suis rendue à ce Forum Européen inter-CVL du 17 au 20 avril 2013 accompagnée des délégués lycéens de l’école allemande de Genève et du lycée français de Zürich.
Organisé par l’AEFE, Agence de l’enseignement français à l’étranger, en partenariat avec son homologue allemande ZFA, Zentralstelle für das Auslandsschulwesen, ainsi que l’OFAJ (office franco-allemand de la jeunesse), cet événement avait pour but de réunir les représentants des élèves de tous les lycées de l’AEFE en Europe ainsi que les lycées de la ZFA en Europe.
Ce rassemblement a aussi été l’occasion pour nous, délégués, d’exprimer notre vision de l’Europe notamment lors d’une session au Bundestag.


Jeudi 18 avril 2013
Dès le premier jour, les délégués ont été invités à se rendre à l’Ambassade de France afin de réaliser l’Ouverture Officielle des “Rencontres des délégués lycéens-Berlin 2013”. Cette magnifique ouverture a été présidée par Mme Anne-Marie Descôtes, directrice générale de l’AEFE.
Les délégués se sont ensuite regroupés en 5 ateliers afin de débattre sur le sujet : “Si vous étiez responsables politiques au sein du Parlement, quels seraient les axes sur lesquels vous porteriez vos efforts pour améliorer le rapprochement et l’amitié des jeunes Allemands, des jeunes Français et des jeunes Européens sur des bases pérennes et originales”.
L’office de la jeunesse franco-allemande nous a aidé à rédiger nos propositions soumises aux politiciens allemands et français, avec pour objectif leur réalisation.
Nous nous sommes donc rendus au Bundestag et nous avons pris part à un débat portant sur les relations franco-allemandes. La séance qui s’est déroulée au Bundestag a duré plus de quatre heures et a constitué un des éléments clés de cette rencontre.
J’ai été très impressionnée par le lieu dans lequel nous nous trouvions mais surtout par les responsables politiques présents :

  •   Monsieur Michael Link, ministre adjoint aux affaires étrangères et secrétaire général pour la coopération franco-allemande
  •   Madame Hélène Conway-Mouret, ministre chargée des Français de l’étranger
  •   Monsieur Andreas Schockenhoff, député au Bundestag, président du groupe franco-allemand
  •   Madame Anne-Marie Descôtes, directrice générale de l’AEFE.
  •  

Vendredi 19 avril 2013
Le lendemain s’est tenu le rassemblement des représentants des Conseils de Vie Lycéenne des lycées Européens, afin de transmettre à Mme Descôtes nos propositions pouvant améliorer les axes suivants :

  1- La communication entre les élèves du réseau
  2- La formation des délégués lycéens
  3- Les échanges culturels et linguistiques, mobilité en Europe.

La directrice de l’AEFE, Madame Descôtes nous a fait l’honneur d’écouter toutes nos nombreuses propositions .
Ce rassemblement a été pour moi l’occasion de prendre conscience de la nécessité d’instaurer un CVL à l’Ecole Française Valmont de Lausanne.
Après cette séance, nous avons effectué un tour en bateau sur les rives de la Spree, accompagnés de Madame Descôtes. Nous nous sommes également rendus au Pergamon Museum pour terminer cet après-midi culturel et touristique.
Pour clôturer ces deux journées de rencontre, l’OFAJ a rassemblé, élèves et professeurs au centre français de Berlin. Cette ultime soirée fut l’occasion d’un partage et d’amitié.


J’adresse tout particulièrement mes remerciements à Monsieur Sulmon, Chef d’établissement de l’École Française Valmont de Lausanne, ainsi qu’à tout le corps enseignant pour leur soutien.
Se pencher sur des nouveaux projets, et rencontrer des jeunes de nombreux pays fut pour tous une expérience très enrichissante et prometteuse. Ce rassemblement est peut-être l’occasion de créer un CVL à Valmont.


Sophie GUILLEUX, Avril 2013